Vanessa et Céline, deux jeunes femmes enceintes grâce à la FIV, la technique la plus récente de procréation médicalement assistée (PMA). Voici les témoignages de ces deux femmes très courageuses qui ont fait preuve de patience et de courage pour avoir un enfant.

Témoignage de Vanessa, 32 ans, enceinte de 8 mois :

Après 3 ans de mariage, moi et mon mari avons décidé d’arrêter la contraception et d’avoir un enfant.

Au bout de quatorze mois d’une vie sexuelle normale et toujours sans grossesse, nous avons commencé à nous inquiéter.

Nous avons subi une liste d’examens : Echographie pelvienne, hystérosalpingographie, spermogramme…

A la fin de ces examens, mon gynécologue nous a informé que j’ai un trompe de Fallope bouché, et il nous a dit que nous pouvons recouvrir a la procréation médicalement assisté (PMA) et qu'il nous conseille de faire une fécondation in vitro.

Après un mois de réflexion, nous avons décidé de sauter le pas, mais malheureusement la première tentative a échoué, la deuxième aussi, mes copines et ma famille ont été contre ma décision de refaire l’aventure une troisième fois.

J'ai commencé par une stimulation très lourde avec des prises de sang qui ont duré 3 semaines, pour avoir une trentaine d’ovules.

Nous avons fait ensuite la ponction d’ovules et le prélèvement de sperme. 70% d’embryons ont été formé grâce à la fécondation in vitro. On m’a implanté immédiatement deux embryons et congèle le reste des embryons viables.

Je découvre en faisant un test de grossesse au quinzième jour que je suis enceinte et au bout de presque deux mois, ma grossesse a été confirmée par une d’échographie réalisée par mon gynécologue.

Histoire de Céline, 29 ans, enceinte de 3 mois :

Après avoir essayé en vain tous les traitement durant 6 ans, mon ancien gynécologue nous a dit que nous n’avons aucune chance d’avoir des enfants puisque mes trompes sont bouchées et que même avec une opération on ne pouvait pas à les déboucher.

J’ai décidé alors de changer de gynécologue, notre nouveau gynécologue nous a proposé de faire une fécondation in vitro.

Nous avons commencé la première étape de la FIV, le 12 octobre 2016, la ponction des follicules a eu lieu à la fin du même mois.

Quelques jours après on m’a appelé pour me déposer les deux embryons formés grâce à l’étape de fécondation in vitro.

J’ai passé après le transfert des embryons plus que deux semaines en repos total et je pense que cela joue un rôle très important dans la réussite de la fécondation in vitro (FIV)

Un mois après, mon gynécologue m’a informé que je suis enceinte.

Mon conseil à toutes les femmes et tous les couples qui souffrent de l’infertilité est de ne pas perdre d’espoir, tout peut arriver…